À la Une

Croatie-Eté 2021

Histoire de prolonger l’été en cette rentrée, je vous propose une petite parenthèse voyage, loin des articles de mode pour un peu d’évasion et peut-être vous donner des idées pour votre prochaine destination. Je vous retrouve donc pour vous partager mon séjour en Croatie. Ces dernières années, la Croatie fait partie des destinations les plus prisées en partie grâce au tourisme lié à la série Game of Thrones qui a, pour une grande partie, été tournée là-bas et dont les lieux ont inspiré les créateurs de la série. Il faut dire que dès que l’on survole en avion Dubrovnik (après seulement deux heures de vol) les contours de la vieille ville nous font tout de suite écho. Il s’agit aussi d’une région dans l’ensemble assez conservée et protégée de la pollution. Immersion dans la nature garantie !

À la Une

Fashion Week Automne-Hiver 2021 2.0

Alors que nous sommes en train de souffler amèrement les bougies pour le premier, et on espère le dernier, anniversaire de Monsieur Covid-19, voilà que la Fashion Week Automne-Hiver 2021-2022 vient de se clôturer cette semaine à Paris. L’occasion de revenir bien sûr sur les tendances que l’on a pu y repérer mais aussi de s’intéresser aux différentes mises en scènes et dispositifs utilisés par les maisons de création qui ont su donner avec leurs défilés sans spectateurs physiques un véritable spectacle digital. Tandis que les premiers défilés qui avaient eu lieu après le début de la pandémie s’étaient déroulés à distance avec des moyens limités et conventionnels de retransmission, le milieu de la mode s’est réveillé, utilisant cette situation comme une opportunité de se surpasser dans ses mises en scène (clips, courts-métrages…), faisant corps avec l’ensemble du milieu artistique. Un rappel que tous les talents combinés (designers, couturiers, chorégraphes, vidéastes, musiciens…) font naître des merveilles. La preuve, si il y en avait encore besoin, que la création et l’imaginaire ne connaissent aucune limite pour se réinventer, s’adapter à n’importe quelle circonstance. Une belle leçon visuelle et auditive mais pas que !

On peut dire que cette Fashion Week aura su nous en mettre plein les yeux, chaque choix (lieu, musique, collaboration…) n’était clairement pas laissé au hasard tout comme le teasing digital omniprésent nous tenant en haleine jusqu’à la révélation finale. Un véritable #tictac comme pour le défilé Chanel résonnait en arrière-plan. L’impatience d’enfants ou l’envie pressante de s’évader le temps de quelques minutes dans des imaginaires inspirants qui arrivent à point nommé comme un bol d’air frais pour nous rebooster ? Peut-être un peu des deux, le pari est en tout cas réussi. A commencer par le show Dior où Maria Grazia Chiuri présentait sa dernière collection au sein du château de Versailles. A défaut de pouvoir y déambuler lors d’une visite, la créatrice nous y plonge avec une ambiance type contes de fées nocturnes. La célèbre Galerie des glaces se pare de l’installation de Silvia Giambrone, intitulée « la Galerie des Ombres », miroirs de cire et d’épines sans reflet, créant un jeu de lumières et d’ombres, de paraître et d’interprétations, métaphore de notre époque construite sur l’apparence. A chacun de s’en défaire pour s’affirmer individuellement. Une scénographie d’une violente délicatesse mêlant l’histoire du lieu et la contemporanéité de l’œuvre. L’heure est au bal des créatures de la nuit dans l’enceinte de château si symbolique des festivités et fééries du XVIII -ème siècle. Les danseurs sous la direction de la chorégraphe Sharon Eyal se muent dans cet environnement, autour de ces miroirs captivants mais dangereux dans des mouvements qui s’entremêlent au pas des mannequins et de leurs robes effleurant le parquet.

À la Une

La découverte Nu Skin

Après un temps d’absence, j’ai le plaisir de vous retrouver pour vous partager des produits coups de cœur dont on a bien besoin en ce moment pour se faire chouchouter à domicile. Je fais rarement des posts beauté/skincare car ce n’est pas ma spécialité mais il n’empêche que lorsque l’on est satisfait et convaincu de l’efficacité de produits pourquoi ne pas en profiter pour les faire découvrir ? Ceux dont je vais vous parler aujourd’hui sont tous issus de la marque Nu Skin que j’ai découvert il y plus d’un an par le biais d’une amie. J’ai eu le temps de tester et d’avoir le recul nécessaire pour pouvoir parler de cette marque américaine lancée en 1984. A ses débuts, l’entreprise de Blake Roney, Sandie Tillotson et Steve Lund ne comptait qu’un petit effectif qui travaillait sur la base de valeurs familiales et l’envie d’innover afin d’améliorer le bien-être de chacun. Des valeurs restées intactes 30 ans plus tard alors que Nu Skin, devenu leader dans la vente directe, compte aujourd’hui 5000 employés et connaît un rayonnement international (nombreux sont les magazines à en faire les louanges). Les produits proposés, soins, appareils, cosmétiques… sont tous conçus suivant des études scientifiques et essais cliniques menés par des chercheurs en laboratoire et avec des composants et/ou ingrédients adaptés et pensés en fonction des innovations technologiques. En m’intéressant davantage à ces produits et à tout ce qui attrait aux soins, j’ai pris également conscience de l’importance de connaître sa peau, son organisme afin d’adapter ce qu’on leur apporte au quotidien. Je précise que certains des produits ne sont pas réservés exclusivement aux femmes. Qui a dit que les hommes ne pouvaient pas prendre soin d’eux ?

À la Une

Mes Coups de cœur séries (et leurs costumes…)

Hello ! Aujourd’hui je vous propose un article un peu différent pour vous partager (sans vous spoiler si vous ne les avez pas vu 😉 ) mes quatre coups de cœur séries que j’ai eu l’occasion de poursuivre ou de découvrir pendant le confinement. Toutes mettent à l’honneur des femmes, leurs histoires et leurs combats de tous les jours. Certaines se déroulent dans des époques antérieures, d’autres se passent actuellement. Leur point commun ? Elles retentissent toutes comme un rappel: ce qu’il s’y passe peut être vrai hier, aujourd’hui comme demain. L’autre raison pour laquelle je les apprécie, tout comme j’adore regarder des films, est le travail apporté à la création ou le choix des costumes, ce qu’ils signifient et le lien persistant entre vêtements et identités.

À la Une

la tendance du Bermuda-Eté 2020

Hello tout le monde ! J’espère que vous allez bien et que vous vivez au mieux ce confinement (ça commence à être long non ? 😉 ). En cette période on ne peut plus particulière j’essaye, comme la plupart d’entre nous, de suivre les conseils que l’on peut voir un peu partout. A savoir en profiter pour faire toutes ces tâches qui nous encombrent l’esprit au quotidien et pour lesquelles nous n’avons jamais le temps. Et bien c’est chose faite, le temps s’est imposé même si nous aurions préféré que cela ne se passe pas dans ces tristes conditions. Il peut être difficile de voir le côté positif dans tout cela et pourtant il faut essayer d’en tirer le meilleur. Alors pour ceux, comme moi, qui ne peuvent pas aller exercer leur travail comme avant, nous faisons du tri, du rangement à la Marie Kondo. Nous nous remettons au sport pour ne pas dérailler avec les charmantes youtubeuses comme Pamela Reif avec des workouts pendant lesquels, avouons-le, on passe plus de temps à lui en vouloir qu’à travailler nos abdos.

À la Une

L’exposition Yves Saint Laurent, les coulisses de la Haute Couture

Hello ! Je vous retrouve aujourd’hui, après un moment d’absence, pour partager avec vous ma visite de l’exposition Yves Saint Laurent, les coulisses de la Haute Couture* au sein du Musée des tissus de Lyon. Et quel meilleur endroit que celui-ci pour exposer le travail et surtout la collaboration du célèbre créateur français et des maisons de soieries lyonnaises ? Car oui il ne s’agit pas d’une exposition exclusivement focalisée sur Yves Saint Laurent et sa vie mais d’un regard sur son travail en transverse avec différents acteurs de la création dans le milieu de la Haute Couture. Lorsque nous regardons une création il nous arrive de la relier uniquement au nom délicatement brodé sur l’étiquette. Mais qui sont celles et ceux qui, dans l’ombre, ont contribué d’une manière ou d’une autre à sa réalisation ? Qui sont les petites mains des grandes maisons Lyonnaises ? Il est temps de plonger dans quatre décennies de travail au plus près des étoffes et de leurs secrets…