À la Une

Croatie-Eté 2021

Histoire de prolonger l’été en cette rentrée, je vous propose une petite parenthèse voyage, loin des articles de mode pour un peu d’évasion et peut-être vous donner des idées pour votre prochaine destination. Je vous retrouve donc pour vous partager mon séjour en Croatie. Ces dernières années, la Croatie fait partie des destinations les plus prisées en partie grâce au tourisme lié à la série Game of Thrones qui a, pour une grande partie, été tournée là-bas et dont les lieux ont inspiré les créateurs de la série. Il faut dire que dès que l’on survole en avion Dubrovnik (après seulement deux heures de vol) les contours de la vieille ville nous font tout de suite écho. Il s’agit aussi d’une région dans l’ensemble assez conservée et protégée de la pollution. Immersion dans la nature garantie !

A peine descendues de l’avion nous avons ,avec ma cousine, déposé nos valises dans notre logement à Cavtat, située plus au sud et dont je parlerai juste après, pour prendre le bus 10 et explorer pendant deux jours Dubrovnik dans tous ses recoins. Avec en moyenne 20 km chaque jour de montées, pentes et escaliers, de bonnes chaussures sont de rigueur ! Alors que la ville est assez grande surtout si vous poussez jusqu’au port de Gruž, Lapad et le Parc forestier de Velika et Mala Petka, la vieille ville est plus petite mais beaucoup plus dense. On peut se perdre des heures à arpenter toutes les petites rues qui se trouvent au sein des remparts. Ces derniers offrent une vue à 360° des alentours notamment sur les îles situées dans l’archipel plus loin. Ils sont payants et d’ailleurs assez chers (26€/personne) comme beaucoup d’autres visites et excursions là-bas, il faut donc prévoir sa réserve de Kuna, la monnaie locale. La vieille ville est charmante et bien entretenue, on y trouve beaucoup d’églises, héritage de l’époque médiévale, de marches, notamment celles qui ont servi à une scène mythique de Got, le fort et la crique situés à l’entrée, un très grand port. Ainsi que des petits bars/restaurants très sympas dont deux qui sont situés sur le flan de rochers, desquels vous prouvez faire un petit plongeon dans la mer. Enfin, il ne faut pas louper la vue depuis le Fort Impérial, situé sur les hauteurs de la ville. Pour y aller deux choix s’offrent à vous: utiliser le téléphérique (bien sûr payant) ou emprunter le sentier rocheux. Nous avons coupé la poire en deux: téléphérique à l’aller, trois minutes, et descente à pieds par le sentier (environ 45 minutes en prenant son temps).

Niveau gastronomie, le pays n’offre pas vraiment de spécialités locales hormis que l’on se régale si on aime le poisson et les crustacés. Nous sommes tombées sur une adresse de street/seafood délicieuse, Barba. Au menu: hamburgers de poulpes ou crevettes, petits poissons ou calamars frits ou encore huîtres, un vrai régal ! Le petit plus: l’intérieur du restaurant est décoré du sol au plafond, en passant par les chapeaux des lampes, de fourchettes customisées par les clients. la nôtre trône ( 😉 ) désormais aux côtés des autres.

Nous sommes retournées une dernière fois à Dubrovnik le temps d’une soirée, car nous voulions voir le coucher de soleil sur la ville et la voir de nuit. Je vous le conseille, l’ambiance y est très sympa, vous y trouverez même quelques bars dansants et un restaurant de poissons délicieux où vous pouvez vous partager plusieurs plats copieux: Kamenice.

Après avoir visité tout ce que nous voulions à Dubrovnik, nous avons fait de même pour Cavtat, là où nous avons logé pendant notre séjour. Il s’agit d’une petite ville portuaire très calme, familiale, avec différents chemins le long du littoral pour se balader et découvrir les baies. Le lieu est très reposant, permettant de profiter de la vue des bateaux de pêcheurs et de quelques (très) gros yachts en se posant sur le port ou bien d’arpenter le sentier pour s’arrêter sur les petites plages, certaines sauvages. Dans l’après-midi, nous avons terminé notre tour en découvrant une plage magnifique.

Il ne s’agit généralement pas de plages de sables mais plutôt de rochers plus ou moins aménagés qui ,par des échelles, donnent directement accès à la mer et ses poissons de toutes sortes. Si vous aimez le snorkeling , c’est le lieu parfait. Pour paysage, on ne peut faire plus simple et efficace: la mer adriatique à perte de vue et le soleil qui poursuit sa descente en cette fin de journée. Bref, l’endroit idéal pour un coucher de soleil à couper le souffle.

Pour continuer notre exploration Croate, nous avons ensuite passé une journée sur l’ile de Lokrum, autre lieu de tournage mais surtout île protégée. Vous avez la possibilité de partir de Dubrovnik en prenant l’un des bateaux au port de la vieille ville pour seulement dix minutes de trajet. Comme nous avions la possibilité d’en prendre un directement de Cavtat, nous avons choisi cette option qui nous a permis de faire une balade en bateau longeant tout le littoral et ses paysages d’une ville à l’autre. Une fois arrivées sur l’île, nous avons payé notre entrée, car oui l’entrée de l’île en plus du bateau est payante (environ 20€) et nous avons commencé notre tour articulé autour de la visite du monastère, d’une pose sur la réplique du trône de fer, du jardin botanique, du lac de la Mer morte, du fort et de ses sentiers rocailleux pour finir par une petite baignade aux pieds des rochers. Le tout agrémenté de la visite des paons et de leurs petits toute la journée. L’île de Lokrum propose plusieurs recoins a découvrir mais en toute honnêteté, elle se visite assez rapidement et le prix est tout de même un peu élevé pour ce qu’on y fait.

Enfin pour notre dernier jour, nous sommes parties en excursion pour découvrir l’archipel des Îles Élaphites en bateau avec une compagnie locale, en partant de nouveau de Cavtat. Comptez bien deux heures pour arriver sur la première île. Premier arrêt: Koločep. Seulement 45 minutes pour l’explorer, bien trop peu bien sûr. Juste le temps d’arpenter un des sentiers, tomber sur une crique aux couleurs qui en mettent plein les yeux, croiser une couleuvre et retourner à temps sur le bateau pour déguster notre déjeuner.

Deuxième arrêt pour autant de temps de visite: Šipan. Plus petite que la première, on a l’occasion en revanche de rencontrer des artisans locaux pour déguster du vin ou de l’huile d’olive fait maison.

Dernier arrêt: Lopud. Cette fois-ci trois heures de temps libre, de quoi visiter le monastère, des petites églises cachées dans les ruelles et surtout d’emprunter un chemin sinueux qui permet de découvrir des bâtisses monumentales en pierres entourées d’oliviers pour arriver après quelques efforts sur une « plage » sauvage, à l’abri des regards.

Si vous ne savez pas où aller pour vos prochaines vacances, je vous conseille vraiment cette destination. Je n’y avais jamais vraiment songé mais lorsque l’on me l’a proposé et que je me suis renseignée ça m’a attiré. Si vous aimez marcher, visiter et être tout le temps au sein d’une nature encore bien protégée, cela vous plaira. Il y a énormément à faire dans cette région ou plus au nord, notamment des parcs nationaux, comme celui de Krka ou encore la région de Split, que personnellement j’aimerais faire plus tard. Dans tous les cas, n’hésitez plus et živjeli ! (santé en croate 😉 )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s