À la Une

la tendance du Bermuda-Eté 2020

Hello tout le monde ! J’espère que vous allez bien et que vous vivez au mieux ce confinement (ça commence à être long non ? 😉 ). En cette période on ne peut plus particulière j’essaye, comme la plupart d’entre nous, de suivre les conseils que l’on peut voir un peu partout. A savoir en profiter pour faire toutes ces tâches qui nous encombrent l’esprit au quotidien et pour lesquelles nous n’avons jamais le temps. Et bien c’est chose faite, le temps s’est imposé même si nous aurions préféré que cela ne se passe pas dans ces tristes conditions. Il peut être difficile de voir le côté positif dans tout cela et pourtant il faut essayer d’en tirer le meilleur. Alors pour ceux, comme moi, qui ne peuvent pas aller exercer leur travail comme avant, nous faisons du tri, du rangement à la Marie Kondo. Nous nous remettons au sport pour ne pas dérailler avec les charmantes youtubeuses comme Pamela Reif avec des workouts pendant lesquels, avouons-le, on passe plus de temps à lui en vouloir qu’à travailler nos abdos.

Personnellement, je me suis plutôt remise au yoga et ça me convient bien. On replonge le bout de notre nez dans les livres de cuisine… oh…attendez une minute, deviendrait-on de parfaites ménagères Mesdames ? Et puis, lorsque l’on a trouvé notre petite routine de confinée sans même s’en rendre compte, ça y est, il est temps de souffler, d’arrêter de se mettre la pression et de vouloir s’occuper à tout prix. Il faut juste disons… apprendre à prendre le temps…Oui, plus facile à dire qu’à faire. Sans pour autant tomber dans l’excès, quoique le fait de glander est considéré comme un art Niksen (ne rien faire) en néerlandais, pourquoi ne pas prendre ce temps pour renouer avec nos petits plaisirs, nos passions: lire, écrire, écouter de la musique, dessiner, regarder enfin les classiques cinématographiques de notre liste. En bref, s’autoriser à faire ce que l’on veut, ce qui peut nous apporter du réconfort, s’écouter tout simplement. Et surtout ne PAS culpabiliser !

J’avoue que c’est agréable de pouvoir faire tout cela et me voilà donc ici à vous proposer un nouvel article. Je ne vais pas vous mentir, il n’est pas facile de trouver l’inspiration et de proposer du contenu adapté dans ce contexte alors que le temps est de mon côté (pour une fois). Assez frustrant. Je me suis donc dis qu’il pouvait être intéressant de vous proposer des décryptages des tendances de l’été 2020, pour nous donner l’envie de nous préparer et de nous looker alors que l’on aura passé le printemps en hibernation. Vous avez dit « monde à l’envers » ? Aujourd’hui, comme vous l’avez vu dans le titre, petit zoom sur la tendance du bermuda qui fait son retour en force. C’est parti !

L’origine du bermuda remonte au 19 ème siècle avec l’armée britannique au temps de la colonisation: les soldats se retrouvent dans des zones où la chaleur est étouffante comme dans les Bermudes (qui donnera son nom au vêtement), on leur donne alors l’autorisation de raccourcir le pantalon de leurs uniformes. Plus tard, il fait son apparition dans le vestiaire féminin sous une autre forme: la jupe culotte. D’abord réservée aux hommes, la culotte est assemblée à la jupe des femmes dans les années 1910 par le couturier Paul Poiret permettant ainsi plus de mobilité et praticité aux femmes qui deviennent plus actives grâce à leurs activités (sport, vélo…). Le modèle reste très ample de par son inspiration orientale qu’affectionne le créateur.

Plus tard, dans les années 1960, le bermuda, devenu plus étroit reste réservé aux hommes ou à toute la famille lors des activités sportives. Puis, en 1968 le bermuda fait de nouveau son retour dans le vestiaire féminin grâce au couturier Yves Saint Laurent qui révolutionne déjà la mode avec le smoking féminin. Il décide de le décliner en version courte, au-dessus du genou. Le bermuda assoit encore une fois son image de pièce revendicatrice et révolutionnaire pour la femme.

Une preuve supplémentaire ? Lady Diana dans les années 1980 qui porte à la perfection le bermuda, qu’il soit chic et taille haute avec un boutonnage ou dans sa version casual avec un t-shirt basique. Leçon de style !

Cette saison, alors que la tendance du short cycliste bat son plein, le bermuda version chic s’est retrouvé sur les différents podiums de Saint Laurent, de la créatrice new-yorkaise Ryan Roche, Chloé ou encore dans la collection printemps-été 2020 du styliste italien Bruno Cucinelli. On le portera, à son goût, étroit ou ample, en dessous du genou ou au-dessus, noir ou dans des couleurs naturelles, taille haute, en cuir, en lin, version denim. Il sera sobre ou orné de détails (ourlets en satin, effilochés, boutons…) et porté avec une veste style tailleur ou avec des épaulettes et des sequins, accompagné d’une chemise ultra féminine transparente ou une brassière structurée.

Pour finir, voici un aperçu des pièces que vous pouvez trouver actuellement. Il y en a pour tous les goûts, tous les prix et si vous avez envie de craquer alors que les boutiques sont fermées, vous pouvez toujours -avec modération- les commander (merci aux livreurs) 😉 Joyeuses pâques !

Crédits photos: Bruno Cucinelli, Filippo Fior pour Gorunway, Alessandro Lucioni pour Gorunway, Soren Jepsen, Andra Semburg, AFP Getty images

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s