à la Une

Le « coup de soleil » de Jacquemus

A l’occasion de son défilé printemps-été 2020 et pour célébrer les 10 ans de sa maison, Simon Porte Jacquemus avait donné rendez-vous à ses invités le 24 juin dernier dans un lieu tenu secret jusqu’au bout. Le seul indice ? L’invitation pour le moins atypique: une crème solaire ! De quoi donner le tempo du show à venir et des envies de vacances au soleil. Chose promise, chose due, les journalistes, les ami(e)s, les influenceuses et célébrités (Emily Ratajovski, Eddy de Pretto…) se sont retrouvés en Provence, à Valensole. Non loin de la terre natale du créateur, entourés d’un magnifique champ de lavande paré d’un tapis rose fuschia. Le défilé anniversaire de la maison Jacquemus ne pouvait pas trouver meilleur écrin.

Cet autodidacte de 29 ans s’est donc lancé il y a maintenant 10 ans, a su faire parler de lui alors qu’il faisait défiler ses amies dans l’enceinte de la piscine de la Cour des Lions à Paris. C’était en 2014. Les mannequins avaient un air légèrement masculin, elles arpentaient le carrelage de la piscine les cheveux mouillés tout en portant des bonnets, chaussées d’un combo claquettes/chaussettes. Une certaine Jeanne Damas arborait un haut transparent sobrement imprimé « le pull marine » en clôturant le show. Un moment fort pour le créateur qui avait su se faire remarquer par son audace (on se souvient que les invités avaient dû revêtir leurs souliers de sacs en plastique bleu), en plein milieu de la fashion week. A contre-pied des habitudes et des convenances de la capitale. Ses futures collections suivront cette voie et son dernier défilé n’a pas fait exception: les murs des établissements parisiens ont laissé place à un décor rural et provençal et à une douce lumière de fin de journée. Comme un « coup de soleil »…

L’univers Jacquemus (Montage ©Justus)

Le défilé, qui pour la première fois chez Jacquemus présentait en même temps les silhouettes hommes et femmes (ce que l’on appelle co-ed), était comme toujours à l’image du créateur. Sa ligne de conduite? Exprimer une mode libre et solaire comme lui. Apporter dans la capitale le vent du sud, le bonheur d’une enfance ensoleillée par l’amour, le partage et l’ouverture d’esprit de sa famille. Les créations Jacquemus parlent à toutes les femmes, aux parisiennes, aux femmes du monde (la marque connaît un succès fou au-delà des frontières), comme aux provinciales car ensemble elles en sont le perpétuel hommage. Un hommage qui se veut également personnel pour le créateur qui conçoit ses modèles en pensant aux femmes de sa vie, en particulier à sa mère qu’il a perdu jeune, son éternel muse. Et depuis l’année dernière avec la collection « Le Gadjo » la mode masculine est aussi de la partie.

Lundi, silhouettes féminines et masculines traversaient ainsi tour à tour le champ de lavande avec une scénographie s’inspirant du tableau de David Hockney, The Arrival of Spring in Woldgate, East Yorkshire in 2011 où l’on retrouve un même chemin rose se faufilant dans une forêt luxuriante.

« THE ARRIVAL OF SPRING (ONE OF A 52 PART WORK) » 2011 OIL ON 32 CANVASES (36 X 48″ EACH) 144 X 384″ OVERALL © DAVID HOCKNEY

Le clin d’œil à l’art et aux peintres ne s’arrête pas là avec parfois des touches du mouvement impressionniste, discrètes ou complètement assumées comme ce paysage signé Paul Cézanne reproduit sur une chemise. Jacquemus propose pour cette collection des modèles à imprimés qui sont davantage exploités que dans les précédentes collections. Le tout se présente avec des couleurs solaires et pop qui donnent la pêche en ce début d’été. Les matières brillent, rayonnent, le tout est léger et pétillant.

Au-delà du travail des couleurs et des imprimés, on y retrouve un jeu de volumes qui ravira tous les types de morphologie: robes maxi ou mini, blazers oversize ou mini-jupes « boule ».

Enfin, niveau accessoires, Jacquemus continue à nous faire plaisir avec les maintenant célèbres (et très instagrammables) chapeaux, paniers, bananes et autres mini sacs pour le vestiaire féminin comme masculin. En parlant de ces messieurs, on adore les sandales, indispensables de cet été et le faux bronzage, petit clin d’œil au sud et à son soleil malicieux, tandis qu’un polo orné de cristaux et des bijoux scintillants nous dévoilent la collaboration de la griffe avec la marque Swarovski. Ça y est, le coup d’envoi de l’été est donné!

Crédit photos: Virgile Guinard / Alessandro Viero

Jacquemus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s